Tomber enceinte : quels sont les délais pour faire un bébé ?

Tests de grossesse avec message

La décision est prise : vous voulez un bébé ! La première question qui vient souvent en tête, c’est « combien de temps cela prend-il, en moyenne, pour tomber enceinte ? » Puis quels sont les moyens d’augmenter ses chances de grossesse ? Si chaque femme (et chaque homme aussi !) est un cas particulier, on retrouve des facteurs communs qui permettent de dégager une idée générale. Selon l’INED, l’institut de référence sur la démographie, la moyenne est de 7 mois, mais le corps et la tête ont une influence sur la conception d’un enfant et ses délais. Explications.

L’influence de l’hygiène de vie sur les chances de grossesse

Il est toujours utile de respecter une bonne hygiène de vie avant la conception pour mettre toutes les chances de son côté. Si ce n’est pas votre cas, il se peut que vous deviez patienter un peu plus longtemps avant de vous pencher sur la préparation de votre liste de naissance

La fécondité est influencée par de nombreux facteurs que nous avons le pouvoir de maîtriser :
  • Alcool : il augmenterait de 19 % les risques de fausse couche
  • Tabac : fumer rallongerait les délais de conception
  • Surpoids : il modifierait le cycle menstruel et freinerait l’ovulation
  • Type de contraception

Soyez honnête avec votre gynécologue et tenez-le informé des éléments qui pourraient retarder votre grossesse ou être un danger pour le fœtus.

L’arrêt de la pilule

À l’ arrêt de la pilule , la reprise de l’ovulation varie d’une femme à une autre. La progestérone et les œstrogènes provoquent un blocage de l’organisme dans la production d’hormones favorables à la fécondation. Le corps peut mettre de quelques semaines à quelques mois pour relancer l’ovulation . L’idéal est de terminer la plaquette avant de concevoir un enfant.

Ensuite, des tests d’ovulation aident à connaître votre période fertile.

L’âge, un facteur non négligeable qui influence le délai de conception

Selon l’INED, c’est à 20 ans que la fertilité est la meilleure. Plus une femme est jeune, plus elle augmente ses chances d’avoir un enfant . Ainsi, à 30 ans, elle aura 3 chances sur 4 de concevoir un bébé dans l’année, alors qu’à 40 ans, ce sera un peu moins d’1 chance sur 2. De même, si le risque de fausse couche est d’un peu plus de 10 % à 25 ans, il triple après 40 ans. C’est la fameuse « horloge biologique » qui inquiète tant de futures mamans.

Conseil : Évitez de vous stresser ! Les facteurs d’ordre psychologiques ont aussi leur impact sur la procréation. Si le fait de ne pas encore être enceinte vous obsède, consultez votre gynécologue ou votre sage-femme. Ils vous conseilleront peut-être des séances de sophrologie.

Désir de grossesse : l’esprit aussi a un impact !

L’important est de garder son sang-froid malgré l’impatience du désir d’enfant. Ne pas être obnubilé, tel est le secret parfois difficile à appliquer.

Consultez votre médecin ou votre gynécologue, vous maximiserez ainsi toutes les chances de concevoir un bébé :
  • Check up avec un éventuel dosage hormonal
  • Supplémentation en vitamines, acide folique, nutriments
  • Mise en place d’une alimentation saine favorable à la fertilité
  • Arrêt de la cigarette
  • Conseils d’hygiène de vie…

Outre les bienfaits physiques qui en résulteront, l’impact sur le moral sera visible. Chez la femme, être bien dans sa tête comme dans son corps est fondamental pour favoriser la fécondité. Enfin, les gynécologues sont aussi de bon conseil pour vous rappeler le fonctionnement des cycles ovariens et le suivi éventuel de votre courbe de température.

Quand Bébé se fait attendre

Ne paniquez pas ! En l’absence de douleurs lors des menstruations, qui nécessiteraient la recherche d’une éventuelle endométriose, et avant d’envisager une FIV, de parler d’infertilité ou de vous interroger sur les spermatozoïdes de Monsieur, il suffit juste, parfois, de relâcher la pression.

Eh oui, il arrive que faire un bébé demande de la patience.

Supprimer quelques mauvaises habitudes comme arrêter de fumer, permet souvent, aussi, de constater que tout va bien côté fertilité. Il faut compter 1 an minimum d’essais infructueux avant de s’inquiéter. Il est important d’avoir des rapports sexuels réguliers sans focaliser sur la période d’ovulation, ce qui pourrait avoir un impact psychologique sur la spontanéité de vos relations. Toutefois, calculer votre date d’ovulation vous permettra de connaître le moment le plus favorable pour tomber enceinte.

Bébé est en route : les premiers signes

Être enceinte entraîne généralement différents signes :
  • Nausées
  • Vomissements
  • Aménorrhée (arrêt des règles). Attention aux « règles anniversaire » qui apparaissent malgré la grossesse et n’ont pas d’impact sur l’embryon. Tout stress est alors inutile !
  • Gonflement des seins
  • Température haute et stable pendant 15 jours le matin.
Si vous cumulez tous ces signes, un test de grossesse confirmera peut-être votre impression. En bref, si la moyenne est de 7 mois pour tomber enceinte, inutile de paniquer avant au moins 1 an d’essais infructueux. Et n’oubliez pas, si faire un enfant demande de la patience, l’élever en exige encore davantage ! 😉

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut